Apprendre à gérer son stress

Imprimer


Qu'est-ce que le stress ?
Le stress n'est pas un phénomène à la mode. Il fait partie de la vie et peut autant être un moteur qu'un frein à nos actions. Tout dépend de la manière dont on le canalise. Et, si aujourd'hui, il devient davantage une source de problèmes, c'est parce qu'on assiste à un développement des facteurs de tension et que nous avons de plus en plus de difficultés à maîtriser les situations. Une seule solution pour rétablir l'équilibre indispensable de chacun : se donner les moyens de prendre du recul et armer son corps contre les agressions.

Le stress stimulant : un moteur.
Le stress est une pression destinée à nous sortir de la monotonie. Il nous incite à l'action, nous maintient sur notre lancée, nous conduit à la limite de nos performances physiques et intellectuelles. Sans stress, impossible de progresser ou de faire l'expérience de la réussite. Il est le moteur de notre développement personnel. Sous cet aspect, le stress est un élément véritablement positif : il s'agit d'un bon stress, dit encore stress stimulant. Lorsque nous nous sentons maître de la situation et agissons de notre plein gré, nous acceptons le stress comme un facteur de motivation et de créativité.

Le stress permanent : un frein.
Lorsque nous subissons une situation pesante que nous ne pouvons modifier, notre stress s'amplifie de lui-même. On parle alors de stress négatif ou de stress permanent. Par notre rejet intérieur, nous le ressentons de manière négative. Le mauvais stress est celui qui revient trop fort ou trop souvent pour l'organisme qui n'a plus le temps de récupérer.

Que se passe-t-il au quotidien ?
Certains facteurs de stress liés à l'environnement (discussions agitées, conflits divers, décès d'un proche...) nous mettent en situation d'alerte. L'organisme enclenche alors un mécanisme naturel de survie. Il se prépare à la fuite ou à l'attaque en mobilisant, à l'instant même, toutes les énergies disponibles.
Nous devons réagir à des stimulants toujours plus nombreux et plus intensifs. La faculté d'adaptation de notre organisme est trop sollicitée et notre système nerveux végétatif ne peut plus fonctionner à un rythme normal. A force d'accumuler des tensions, nous ne sommes plus en mesure de récupérer. On rentre alors dans un cercle infernal où le repos n'apporte plus de soulagement, où les désordres psychiques et physiques deviennent chroniques sous forme de maladies psychosomatiques, de dépression ou autres troubles psychiques.

Faute de pouvoir vivre sans stress, vivons avec !
Pour lutter contre le stress, il faut apprendre à vivre avec : prendre le temps d'en découvrir les causes, accepter d'en faire l'expérience et réfléchir à la manière dont on réagit face à lui.

Un seul responsable : soi-même.
Ce ne sont pas les autres, ni les circonstances qui rendent notre vie difficile. Nous nous énervons souvent pour des choses qui n'en valent pas la peine. Si on peut rarement intervenir directement sur ce qu'il y a de stressant dans notre vie, du moins, peut-on changer la manière de le vivre, maintenir notre organisme dans la meilleure forme et nous donner des compensations dont nous pouvons avoir besoin.
Il est de notre organisme comme de toute chose, un moment d'effort doit être compensé par une phase de repos afin de ménager cet extraordinaire potentiel d'action et de réaction que nous possédons. C'est comme un élastique : sa taille et sa densité permettent une certaine tension pendant une certaine durée. Si la tension est trop forte, il casse, si la tension est maintenue trop longtemps, il durcit et perd peu à peu de son élasticité et finira par se rompre. La santé physique et mentale repose aussi sur ces alternances.
Heureusement qu'il n'est pas nécessaire d'être malade pour se faire du bien, ni d'attendre que le stress soit chronique pour se reposer.

Agir et prévenir.
Dans un monde envahi par la technique, l'activité physique se réduit. Nous ne marchons plus...et le soir, nous nous affalons sur le canapé, devant la télévision. Cette situation de sédentarité nous conduit à l'indolence physique. Résultat, l'organisme a de moins en moins l'occasion d'extérioriser son potentiel d'énergie accumulé suite au stress et le corps est en perpétuel état d'alerte, une situation contre nature et malsaine qui nous affaiblit à long terme et nous rend sujet aux maladies.

Apprendre à se détendre.
Il faut réussir à lâcher prise, à prendre du recul. Pour pouvoir se détendre, il nous faut définir
les causes de notre stress. Les agressions du stress visent toujours les points faibles de notre organisme.

Quels sont les outils de la gestion du stress ?
Avant tout apprendre à relativiser, donner aux choses l'importance qu'elles ont, c'est-à-dire bien souvent très peu. La pratique d'un sport, de grandes balades dans la nature, une bonne soirée en famille ou entre amis, un film comique, et rire, rire...
Votre praticien de santé naturopathe peut vous aider à apprendre à gérer vos stress : relaxation, sophrologie, visualisation positive, cohérence cardiaque, respiration, compléments alimentaires...autant d'outils simples, mais ô combien efficaces s'ils adaptés à votre cas personnel.

Vous souhaitez un conseil personnalisé ? 
Je reste à votre disposition à mon cabinet de naturopathie au 03 87 97 95 48

La rencontre Bien Etre & Santé du mardi 1er février 20h à la MJC de Sarralbe, rue St Philippe salle n°1 abordera le sujet de la gestion du stress.

Retour