La prévention de la maladie d'Alzheimer

Imprimer


Pour simplifier, on peut dire que la maladie d'Alzheimer est une altération grave et progressive du cerveau avec perte de la conscience, de la mémoire, et de l'orientation spatiale. Pour prévenir cette maladie qui n'est en aucun cas une fatalité inéluctable de l'âge, il faut s'attaquer à la suppression des causes. Lorsque la maladie a déjà fait son apparition, la suppression des causes, sera là encore le plus sûr moyen de stabiliser, voire faire régresser la maladie.

Les causes à l'origine de la maladie d'Alzheimer :

La pollution par les champs électromagnétiques Le PR. Bastide, Faculté de Pharmacie de Montpellier signale une diminution de 80% de la mélatonine due à la production du téléphone portable et de la wifi. Etude datant de 1997.
« Les adolescents qui téléphonent plus de 2mn par jour sans une protection efficace, s'exposent aux risques d'avoir une maladie d'Alzheimer à 30 ans. » PR. Leif Salford de l'Hôpital Universitaire de Lund en Suède. Rapport de 2003.
A notre niveau, nous avons la possibilité de supprimer le Wifi (remplacer les équipement par du filaire), remplacer le téléphone sans fil par un téléphone filaire, utiliser le téléphone portable à bon escient et munir ce dernier de protections efficaces.

L'usage de psychotropes : Il apparaît que l'utilisation de psychotropes au long cours (ce qui est souvent le cas) altère les structures nerveuses et le psychisme quelquefois de façon irréversible qu'il s'agissent de drogues illicites ou de drogues légales (anxiolytiques, anti dépresseurs, sédatifs...)

Les pesticides : 80% des insecticides détruisent les insectes en ciblant les communications neuronales de ces derniers (Claude Reis) Or les pesticides dont l'action est directe sur la mémoire en détruisant les neuromédiateurs, vont avoir des répercussions semblables chez l'animal et chez l'homme.

L'aluminium : De nombreux chercheurs impliquent l'aluminium dans la genèse des dégénérescences nerveuses : ustensiles de cuisine, papier alu, conservateurs des vaccins, certains pansements gastriques, solutions de dialyse...

Les autres métaux lourds : plomb, cadmium, mercure...

Le tabac

L'alcool

La sur sollicitation immunitaire par des vaccinations trop fréquentes et trop nombreuses.

Le manque d'exercice physique au grand air entraînant un manque d'irrigation et d'oxygénation cérébrale.

L'inactivité intellectuelle : Les scientifiques soutiennent qu'une activité régulière contribue à créer la communication entre neurones et neurotransmetteurs. Il faut garder à l'esprit que si l'on se désintéresse de la vie, la vie se désintéressera de nous.

La suralimentation : notamment en aliments gras et sucrés contribue à la formation de plaques d'athérome obstruant progressivement nos artères, dans ce cas les artères cérébrales.

Certains additifs alimentaires : dont l'aspartame et le glutamate bien présents dans les aliments (plats cuisinés tout prêts, produits light...)

Les carences en acides gras essentiels et en silicium.

Vous désirez en savoir davantage sur le sujet, je vous propose une conférence que j'anime dans le cadre des Rencontres Bien Etre & Santé à la Maison des Jeunes de Sarralbe le mardi 1er mars à 20h. Renseignements 03 87 97 95 48.
Livres intéressants à lire : La maladie d'Alzheimer la comprendre, la prévenir Dr. Luc BODIN eds du Dauphin et Prévenir et soigner naturellement la maladie d'Alzheimer Robert MASSON eds Trédaniel.
Retour