L’arthrose

Imprimer


Comment définir l’arthrose ?

L’arthrose est une pathologie rhumatismale due à la dégénérescence des cartilages. Généralement l’arthrose affecte les plus de cinquante ans. Il s’agit là d’un processus de vieillissement des tissus de l’articulation. Le cartilage nourri par le liquide synovial perd progressivement de son élasticité, se dessèche et s’use surtout si la pression est importante notamment en cas de surpoids.

Mais on rencontre également de l’arthrose chez des sujets plus jeunes. Dans ce cas, la pathologie fait suite à un traumatisme ayant endommagé les surfaces articulaires ou de microtraumatismes répétés. Par exemple excès ou pratiques sportives faites dans de mauvaises conditions, obésité, trouble statique qui surcharge l’articulation, séquelle d’une polyarthrite rhumatoïde.

Quelles sont les causes de l’arthrose ?

1,La sédentarité, l’insuffisance d’exercice physique bien dosée. C’est grâce au mouvement que le liquide synovial lubrifiant l’articulation se renouvelle.

2, L’excès de poids pèse douloureusement sur les articulations, notamment des hanches et genoux.

3, l’acidose provoquée par une mauvaise élimination des acides de l’organisme (acide lactique, urique etc…) D’où l’intérêt de s’hydrater suffisamment, notamment après une pratique sportive, un travail musculaire ou un état de fatigue.

4, La consommation régulière d’aliments pro inflammatoires en particulier les laitages de vache.

5, Les carences en oligoéléments dues à une alimentation non équilibrée.

La fuite des oligoéléments au niveau rénal due à un stress excessif, insomnies chroniques, à des abus de stimulants.

6, Une pratique sportive exagérée, faite dans de mauvaises conditions (culturisme, jogging sur macadam avec des chaussures mal adaptées)

7, Au travail : des gestes répétitifs ou des poids trop lourds à soulever.

9, Troubles statiques : mauvaise attitude, une jambe plus longue que l’autre, obligeant le corps à compenser.

Quels sont les moyens de prévention ?

Avant tout tenir compte de la cause de la dégénérescence articulaire et y remédier. Reminéraliser votre organisme en mangeant de façon équilibrée, en augmentant la part de légumes qui sont très riches en minéraux, en mangeant des huîtres ou si vous n’aimez pas, vous trouverez en boutique bio un complément alimentaire à base d’huitres lyophilisées.

Des plantes : le curcuma ou mieux la curcumine, son extrait, sous forme de gélules bien dosées. L’harpagophytum communément appelé griffe du diable. Très important l’harpagophytum se prend à jeun car ses principes actifs sont neutralisés par les sucs gastriques et une dose d’oligoélément cuivre pris 5mn après l’harpagophytum en renforce l’efficacité. la silice de prêle ou d’ortie sous forme buvable. Le saule, le cassis, la reine des prés. Des cures d’ortie au printemps (soupe ou préparée comme des épinards).

Le sulfate de chondroïtine et de glucosamine donnent également de bons résultats (à partir de 2 mois de traitement). Ces remèdes ralentissent la dégradation du cartilage en lubrifiant et nourrissant celui-ci en stimulant la production de collagène.

Supplémentez-vous en oligoéléments tels : manganèse cobalt, soufre, magnésium et potassium, cuivre.

Localement des onctions de silice sous forme de gel, d’huiles essentielles de gaulthérie et d’eucalyptus citriodora. D’huile de chalchopyrite et de cristal de roche, en alternance, que vous trouverez dans certaines boutiques bio. Des bains aux algues-essences, trois fois par semaines. Des applications régulières d’argile verte

Demandez conseil à votre médecin par rapport à une cure thermale.

 

Retour