Les bienfaits de la marche à tout âge

Imprimer


Une fin d'été a toujours quelque chose de nostalgique. En retrouvant le train-train habituel, ce sont tous ces petits bonheurs ensoleillés des vacances que l'on met entre parenthèses. Encore que cette année, nous avons sans doute moins de regrets, le soleil nous ayant quelque peu boudé durant la période estivale.

L'automne est déjà devant la porte, avec ses tendances mi-brun, mi roux, ses couleurs harmonieuses. La nature est particulièrement belle en cette saison.

Comme chaque année, à la rentrée, nous prenons de bonnes résolutions : bouger un peu plus, mieux se nourrir, apprendre à se détendre...Bref prendre sa santé en main afin de mieux traverser la saison froide pour garder la forme et arriver moins fatigué, moins stressé aux vacances suivantes.

La marche est l'exercice physique par excellence que l'on peut pratiquer à tout âge.

Aujourd'hui en matière de prévention santé, on ne peut négliger l'impact de la marche autant sur le physique que sur le mental.
De plus, la marche pratiquée en pleine nature a quelque chose de fondamentalement contemplatif, notamment une balade à travers la forêt d'automne, aux couleurs flamboyantes. De plus en marchant, on sème sur son chemin ses soucis, ses stress, ses angoisses, comme si l'esprit se débarrassait par les pieds de toutes ses mauvaises humeurs et se remplissait par la même occasion de pensées nouvelles et d'idées plus lumineuses par le regard que l'on porte sur le paysage environnant.

Sur le plan physique, la marche est un excellent moyen de prévenir les maladies cardiovasculaires, l'hypertension artérielle, l'embonpoint, la constipation, l'ostéoporose, la glycémie, jouant un rôle dans la diminution des besoins en insuline. La marche se pratique à tout âge. Tous les gérontologues affirment que l'activité physique est indispensable aux personnes âgées. Parce qu'elle fait travailler économiquement et sans risque pour l'appareil locomoteur, la marche reste l'exerce d'entretien type recommandé aux seniors.
Il n'y a pas d'âge pour marcher.

« En vérité, écrivait A. Martignon dans un promeneur à pied, il n'est pas d'âge pour marcher. Dès que l'enfant a des mollets bien musclés, faisons lui prendre la route. Il se prépare à devenir l' adolescent infatigable, l'homme dressé à la fatigue, rompu à l'exercice physique et aussi le vieillard solide qui sait que s'arrêter c'est mourir. »
A priori, la marche est quelque chose de spontané chez le tout petit capable de se tenir sur ses jambes, au même titre que la course et le jeu. Observez des enfants de quatre à cinq ans : ils se déplacent sans arrêt, d'un rythme alerte et pendant des heures. Ils donnent l'impression d'être infatigables. En général, c'est vers sept ou huit ans que les choses se gâtent. La génération des plus de cinquante ans, se rendait à pied ou à vélo à l'école par tous les temps. En cette rentrée scolaire, n'hésitez pas à envoyer vos enfants à pied à l'école, et s'ils sont petits accompagnez-les, chaque fois que votre emploi du temps le permet, cela vous fera également le plus grand bien. Ne dîtes pas, « ce pauvre petit, c'est trop fatigant pour lui », il a dans ses jambes des ressources que vous ne soupçonnez pas.

Comme le fredonnait, Gilbert Bécaud « C'est en septembre qu'on devrait se souhaiter la bonne année » Bonnes balades ! Et pourquoi ne vous inscririez-vous pas dans un club de marche ? Renseignez-vous, dans votre entourage. Marcher en groupe, dans la bonne humeur et la convivialité, c'est super ! Paroles de marcheuse.

La randonnée

La randonnée compte de plus en plus d'adaptes. Randonnée d'une journée pour se vider la tête et décompresser d'une semaine de labeur, ou carrément vacances randonnée afin de découvrir une région à pied, randonnée et recherche intérieure, tel le chemin de Compostelle....
La randonnée est une façon bien agréable de bouger son corps. Pratiquée en famille, en groupe, ou seul, elle est une invitation au voyage, au partage, à la découverte de mille et une curiosités, paysages de rêve, découvertes du patrimoine, de la faune, de la flore...Retrouver des petits plaisirs simples, des émotions perdues que l'on ne peut reconnaître qu'en étant en communion avec la nature comme écouter le chant des oiseaux, le murmure d'un ruisseau, le chant du vent dans les arbres, les jeux de lumière du soleil entre les branches, l'odeur des différentes essences odeur des feuilles dans la forêt, de l' herbe mouillée après la pluie, de la campagne qui se réveille sous le soleil. Plaisir de contempler une fleur perlant de rosée du matin....

La pratique de la randonnée est en plein essor et c'est tant mieux car elle nous permet d'améliorer notre santé et notre bien être en développant nos capacités cardiovasculaires et respiratoires, en augmentant notre tonus musculaire, en diminuant notre stress. La marche reste très bénéfique dans la prévention de l'ostéoporose.
Il s'agit d'une activité sans danger et non traumatisante ouverte à tous, jeunes et moins jeunes. Toutefois les personnes ayant des problèmes articulaires notamment au niveau des hanches, genoux et pieds peuvent être gênées par les mouvements répétitifs de la marche L'utilisation de bâtons de marche peut dans certains cas, soulager les articulations.

Les enfants peuvent randonner dès qu'ils savent marcher, il s'agit simplement de respecter leur rythme et de ne pas aller au-delà de leur capacité. En règle générale, on retient la règle empirique qui consiste à parcourir autant de kilomètres que d'années d'âge, par exemple un enfant de 8 ans ne dépassera pas 8 km dans la journée. Afin de motiver les enfants, prévoir des activités ludiques tout au long de la randonnée, il y a tant d'occasion de découvertes dans la nature. L'accessoire incontournable pour l'apprenti randonneur reste le sac à dos perso contenant une gourde et quelques fruits secs.
Il est primordial d'investir dans une bonne paire de chaussures de marche munies de semelles absorbant les chocs. Un pantalon large en coton ou un pantacourt et un tee shirt. Prévoir un pull, un poncho pour se préserver d ‘une éventuelle averse, casquette ou bonnet selon la saison complèteront la panoplie du randonneur.
Afin d'éviter les risques d'hypoglycémie, il convient d'avoir toujours dans son sac des fruits secs ou des barres énergétiques et surtout de l'eau afin de palier à la déshydratation, aux crampes et autres courbatures.

Une petite trousse de secours contenant des pansements en cas d'ampoules, un désinfectant, une pince à tiques peut avoir son utilité.
On évitera de trop charger son sac à dos avec des choses superflues. Pour bien faire, le poids du sac ne devrait pas dépasser 10% du poids du corps.

Au retour, s'offrir un bon bain de pieds avec des sels décontractants, se masser les pieds avec une crème décontractante et anti échauffement permettra de repartir d'un bon pied le lendemain.

Retour