L'art de manger sainement au XXIe siècle

Préface de Daniel Kieffer

Imprimer

Daniel Kieffer

Introduire un nouvel ouvrage sur la nutrition saine n'est pas chose aisée, car si les théories diététiques sont innombrables, il est bien rare de parvenir à conjuguer bon sens, exigences physiologiques, plaisir et santé : l'auteur y est parvenu ; quelle performance ! Ce n'est qu'après avoir attentivement étudié son travail d'écriture que j'ai accepté de préfacer l'œuvre de Christiane Barbiche. De plus, ayant eu l'occasion d'en déguster les plats, j'ai pu objectiver la qualité et la cohérence de sa cuisine à sa table, in vivo ... Passionnée de naturopathie et de gastronomie, l'expérience culinaire de Christiane ne trahit pas nos maîtres grecs et latins qui ne manquaient pas d'associer repas et art de vivre, santé et qualité de vie, science nutritionnelle et convivialité.

Certes, quelques modes alimentaires ont toujours coloré de diverses tendances philosophiques les arts de la table, comme en témoignent par exemple les théories macrobiotiques, végétaliennes, hyper protidiques, crudivoristes, dissociées, instinctivores, etc ; toutefois, tout bon praticien de santé sait aujourd'hui que si ces tendances peuvent être souveraines pour rétablir la santé de certains patients, elle ne doivent être considérées que comme des cures périodiques, ne pouvant qu'exceptionnellement convenir à long terme et surtout à tous.

Aujourd'hui, à la lumière des études les plus performantes, il est convenu que l'idéal nutritionnel humain ne peut être un unique modèle absolu, mais l'on parvient toutefois à repérer clairement quelques critères incontournables, représentés notamment par les habitudes traditionnelles ancestrales (régime dit paléolithique), méditerranéennes (régime crétois), ou orientales (régime japonais). Plus précisément, il est devenu essentiel de retenir les dénominateurs communs d'un régime de santé adapté à notre mode contemporain :

  • Pauvre en graisses animales mais riche en lipides de qualité (majoritairement composées d'oméga 3, huiles végétales de première pression à froid et poissons des mers froides)
  • Très limitée en glucides à indexe glycémique haut (sucres ordinaires dits rapides, produits sucrés industrialisés dits à calories vides) mais riche en céréales et autres glucides plus lents (indexe glycémique bas)
  • Modéré en protéines animales (viandes, laitages)
  • Riche en fibres végétales (fruits, légumes, légumineuses, céréales complètes, oléagineux, ...)

Pour les naturopathes, il convient d'ajouter d'autres clés importantes telles que :

  • La vitalité des aliments (fraîcheur des fruits et légumes, pousses et germes végétaux, ...), c'est-à-dire leur vibration, leur énergie subtile (alimentation dite vivante)
  • Leur qualité biologique ou mieux encore biodynamique (absence de polluants, additifs et traitements de synthèse, métaux lourds, ...)
  • Leur association correcte (évitant nombre de pesanteurs digestives, de fermentations et putrescences intestinales)
  • Leur équilibre entre les apports de cru et de cuit
  • Leur reconnaissance biologique vis-à-vis de notre évolution (adaptation digestive, métabolique, génétique), faisant préférer par exemple les céréales non glutineuses (sarrasin, quinoa, millet, maïs, teff, amarante, riz) que celles contenant du gluten (blé, orge, avoine, seigle).

 

Enfin, on n'oubliera pas d'enrichir ses repas de super aliments ou alicaments tels que algues marines ou d'eau douce, pollen frais, eau de mer, aromates, jus verts, plantes sauvages, fleurs comestibles, produits lactofermentés, etc.

Par bonheur, on retrouvera non seulement l'illustration de ces clés naturopathiques tout au long de ces pages, mais aussi bien d'autres éléments précieux, comme l'équilibre budgétaire (pourquoi consommer coûteux si l'on peut faire aussi bien à peu de frais ?), et même la créativité (quand tout cuisinier devient un artiste inspiré, curieux, inventif, intuitif). Si l'on ajoute que la modération (frugalité) évite toute surcharge métabolique et maintient le poids de forme, il reste au lecteur de veiller à s'alimenter dans le joie et le plaisir, pour mettre de son côté les meilleurs chances de vivre longtemps et en santé.

Depuis plus de trente ans, mes élèves et patients me pressent à écrire un ouvrage de nutrition et de recettes : me voici déchargé de cette lourde tâche, puisqu'un tel livre existe à présent. Merci Christiane pour ce bon travail.

J'invite à présent le lecteur de prendre le temps de la lecture et de la leçon de vie -puisque ce livre est pédagogique-, puis de passer aux travaux pratiques et ludiques en voyageant de plat et plat, de saveur en saveur, de découverte en découverte. « Tout repas est une ordonnance, tout plat est pharmacodynamique » aimait à répéter le bon professeur Edmond Rostand ; puissent cet ouvrage inspirer le plus grand nombre aux arts d'une table joyeuse, saine, revitalisante et toujours complice du médecin intérieur qui sommeille en chacun.

Daniel Kieffer Directeur du CENATHO (Collège Européen de Naturopathie Traditionnelle Holistique) Président de la FENAHMAN (Fédération Française de Naturopathie) Président de l'Union Européenne de Naturopathie (Bruxelles) Membre professionnel de l'OMNES (Organisation de la Médecine Naturelle et de l'Éducation Sanitaire) Directeur de publication du journal « Naturo, le magazine de la Naturopathie » (Objectif : Notre Santé ) Formateur, auteur, consultant et conférencier international.

Daniel Kieffer est l'auteur des ouvrages suivants :

  • L'homme empoisonné (eds GRANCHER)
  • Naturopathie, la santé pour toujours (eds GRANCHER)
  • Cures naturopathiques (eds GRANCHER)
  • Comment se régénérer pour bien vieillir (eds Sully)
  • Cures anti stress, stres et santé globale (eds Sully)
  • Régénération intestinale (eds Jouvence)
  • L'encyclopédie de la naturopathie (eds Jouvence)
  • Guide personnel des bilans de santé (eds GRANCHER)
Retour