Se protéger de la foudre

Imprimer


La foudre frappe chaque année entre 100 et 300 personnes occasionnant une dizaine de décès. Si le coup de foudre n’est pas, la plupart du temps mortel, il peut provoquer brûlures, paralysies temporaires, arrêts cardiaques, destructions d’organes… Les mois de juillet et août sont particulièrement propices aux orages.

Recommandations : Il faut savoir que le son se déplace plus lentement que la lumière C’est pour cette raison que l’on voit d’abord l’éclair avant d’entendre tonner. Et c’est ça qui nous sert à  déterminer la distance entre nous et l’orage. Pour ceci, il faut compter le nombre de secondes entre l’éclair et le tonnerre, puis diviser par trois. Le résultat représente la distance approximative en km. Si vous totalisez 10 secondes, voire moins, cela signifie que l’orage est dangereusement proche et il est plus que temps de trouver un abri sûr afin de vous protéger.

Quels sont les endroits les plus sûrs ? L’intérieur d’un bâtiment fermé. Dans une voiture ou une caravane, toit non décapotable, en ayant pris soin de rabattre l’antenne, portes et fenêtres fermées.

Si vous vous trouvez à l’intérieur, tenez-vous loin des fenêtres, des cheminées, des conduites d’eau, de gaz, de circuits électriques, de radiateurs. Ne téléphonez pas. Retirez les prises des appareils électriques ou coupez le courant. Fermez portes et fenêtres. Ne prenez pas de douche ou de bain.

Si vous vous trouvez à l’extérieur : Cherchez à vous abriter dans un bâtiment fermé, construit en dur. Une voiture métallique, pas un cabriolet. Jamais sous un abribus.

Au camping, ne restez pas sous la tente. Une caravane est un bon abri, portes et fenêtres fermées, appareils électriques débranchés. Eloignez-vous des lampadaires, des lignes à haute tension, poteaux électriques, arbres, vélos, cannes à pêches, parapluie, grillages et clôtures. Si vous vous trouvez en forêt, recherchez un petit groupe d’arbres bas, dans la partie la moins élevée du terrain, jamais un arbre isolé. Si vous nagez ou naviguez, sortez le plus vite possible de l’eau même en piscine couverte. Si vous circulez à deux roues, à cheval, descendez-en rapidement et mettez-vous à l’abri.

S’il n’y a pas d’abri à proximité, accroupissez-vous sur vos orteils, les bras sur les genoux, la tête la plus basse possible, les mains sur les oreilles et les pieds l’un contre l’autre, si possible dans un fossé. Ne vous couchez jamais à plat ventre par terre.

Si vous êtes en groupe, séparez-vous, de manière éloignée d’environ 2m des uns des autres.

Si vous prévoyez une randonnée en montagne, consultez la météo et évitez de partir si des orages sont annoncés. Si vous vous trouvez sous un orage, éloignez-vous des sommets et arêtes. Si vous le pouvez, abritez-vous sous un ressaut haut de 5 à 6 fois votre taille et évitez de vous plaquer contre une paroi, notamment si celle-ci est humide.

Consignes en cas d’accident :
Les conséquences les plus fréquentes d’un coup de foudre sont : brûlures, pertes de connaissance, de mémoire, paralysie transitoire (jambes ou bras). Elle dure tout au plus une journée. Arrêt cardiorespiratoire. Une personne frappée par la foudre n’est pas chargée d’électricité, elle peut donc être manipulée sans danger afin de lui prodiguer les premiers soins. Seule une personne sur trois touchée par la foudre y succombe. La plupart du temps, la victime survivra si un long massage cardiaque et le bouche à bouche sont pratiqués rapidement. Appelez les secours (112 si vous utilisez un portable.)

 

Retour