Soleil, ami ou ennemi ?

Imprimer


Le soleil rythme nos cycles biologiques et intervient dans notre équilibre psychique, le sommeil, l'humeur, il renforce notre système immunitaire, a une action antirachitique en agissant sur la synthèse cutanée de la vitamine D. 
D'après Thierry SOUCCA, dans la protection solaire eds Flammarion, La politique de prévention des risques liés au soleil obéirait depuis quelques décennies, aux mêmes messages simplistes. Pourtant dix études épidémiologistes ont cherché à savoir si l'usage de produits solaires diminue le risque de mélanome, la forme grave du cancer de la peau. Deux ont répondu positivement, trois n'ont trouvé aucune association et cinq ont prouvé que les utilisateurs de crèmes solaires ont un risque de cancer plus élevé. Ces résultats s'expliqueraient par le fait que les utilisateurs de produits seraient en fait de plus gros consommateurs de soleil ? Avec les filtres solaires et toute la publicité qui va avec, nous nous sentons protégés et de ce fait avons tendance à abuser du soleil en faisant la crêpe sur la plage et ceci parfois aux heures les plus dangereuses. Comme en toute chose, l'usage du soleil ne déroge pas à la règle, c'est la dose qui fait le poison. Le soleil se comporte en ami qui nous veut du bien à doses raisonnables par contre si l'on en abuse, tout excès se répercutera sur notre santé.
Il est indéniable que ces dernières années, les produits solaires ont évolué, l'ancienne génération ne contenait que des filtres UVB, alors que nous sommes soumis aux rayonnements UVA, UVB, UVC et IR

Les UVA (rayonnements dits longs)

Rayonnement constant et fort en tout temps de l'année, à toute heure de la journée, d'une saison à l'autre et dans toutes régions.
Pénétration plutôt profonde (traverse la couche cornée jusqu'au derme).
Rayonnement peu énergétique.
Traversent les vitres et plastiques.
Accentue l'effet cancérigène des UVB.
Vieillissement cutané (rides, taches brunes) et photosensibilité. Cancers cutanés (associé aux modifications de l'ADN). Allergies solaires (lucites...)
Réactions photo sensibilisantes. Peuvent perturber la production de collagène et d'élastine.

Les UVB (rayonnements dits moyens :

Plus présents l'été, le midi (entre 10h et 14h) et près de l'équateur. Pénétration limitée à l'épiderme.
Responsable de 90% des coups de soleil. L'énergie des UVB sert à protéger la peau. C'est ce processus qui donne à la peau cette teinte mate et dorée spécifique au bronzage. Cancers cutanés.
Photo vieillissement Cataracte Synthèse de la vitamine D.. Agresseurs du système immunitaire.
Ce rayonnement est le plus connu et le plus étudié. Ses effets sont bien connus et la protection est efficace dans la majorité des écrans solaires.

Les UVC (rayonnements dits courts)

Ils sont hautement absorbés par la couche d'ozone, mais qui sont néanmoins les plus dangereux du fait de la diminution de la couche d'ozone de 4 à 6 % par 10 ans.

Les Infrarouges

Les rayons IR arrivent jusque sur la terre pratiquement sans obstacles, Ce sont eux qui nous procurent la chaleur.
Ils sont responsables de l'augmentation de température du corps et ceci déclenche la sécrétion sudorale qui assure la thermorégulation. Quand les capacités de thermorégulation sont dépassées c'est l'insolation.

Il existe sur le marché deux familles de filtres solaires, les filtres chimiques et les filtres minéraux.

Les filtres chimiques sont les plus répandus. Ces derniers présentent pourtant de nombreux risques pour notre santé. Certains filtres UV sont maintenant connus pour se comporter comme des oestrogènes ou des androgènes qui entraîneraient une modification de l'équilibre hormonal avec baisse de la fertilité masculine. 
Il y a 10 ans environ, des chercheurs allemands ont trouvé des concentrations de 5 substances UV anormalement élevées dans les poissons. Ils ont ensuite cherché et trouvé des traces de ces filtres UV dans le lait maternel.
Autres inconvénients, le potentiel allergisant des filtres chimiques est plus grand que les celui des filtres minéraux. Ils ne sont actifs qu'au bout de 20 à 30mn après leur application et s'altèrent rapidement, devenant de ce fait inactifs.

Les filtres minéraux naturels comme alternative
Les filtres minéraux sont aussi appelés écrans ou filtres naturels. Ce sont des poudres inertes et opaques qui agissent comme un miroir et qui pouvaient dans le passé avoir l'inconvénient de refléter la lumière.
Pendant longtemps, cet inconvénient s'est traduit par des traces blanches formées sur la peau, dues à la réflexion de la lumière blanche. Ce n'est plus le cas pour les dernières générations de filtres, pour lesquels les minéraux de très petite taille sont invisibles.
Les filtres minéraux n'ont pas l'inconvénient de provoquer des allergies ou réactions cutanées comme peuvent le faire les filtres chimiques sur certaines peux sensibles. Quelques marques sérieuses (liste non exhaustive et sans publicité).Gammes solaires de : Bioveillance, Wéléda, Lavera, Melvitacosm, Dr. Hauschka, Bergasol bio
Il convient de bien s'enduire de produit solaire et si on désire profiter un maximum du plein air, alterner ombre et soleil ou se couvrir. Et ceci est encore plus primordial chez l'enfant. Eviter les heures les plus critiques, c'est-à-dire entre 11 et 17h.

Prévention solaire par les anti oxydants

Le vieillissement du corps et un nombre incroyable de maladies sont directement occasionnés par le bombardement des cellules par les "Radicaux Libres".

Sur le plan chimique, un "radical libre" est un électron hautement réactif et très instable, car isolé et doté d'une charge électrique libre. Il réagit avec les molécules voisines pour se stabiliser, en agressant et chassant un autre électron, pour prendre sa place. L'électron évincé va faire immédiatement la même chose sur la molécule voisine, créant ainsi une réaction en chaîne pouvant atteindre des milliers de molécules. Ce genre de réaction en chaîne peut se propager très rapidement et s'appelle oxydation. 
Chacune des cellules de notre corps est composée d'un noyau, d'un plasma, et d'une membrane. La membrane est une barrière, un filtre, dont le rôle est de laisser entrer dans la cellule les nutriments, l'oxygène et les informations dont la cellule a impérativement besoin pour se développer et vivre, mais elle doit également empêcher l'entrée à tous les éléments nocifs : toxines, virus, bactéries... 
Les radicaux libres agressent violemment et endommagent la membrane cellulaire, isolant la cellule, freinant l'entrée des nutriments et l'évacuation des déchets, ce qui amène peu à peu la mort lente de la cellule. Ils créent également des brèches irréparables dans les membranes. La cellule n'étant plus protégée, les agressions suivantes peuvent atteindre le noyau. Or le noyau contient l'ADN qui renferme le code génétique à partir duquel d'autres cellules seront fabriquées. Si l'ADN est endommagé, il peut donner naissance à des cellules anarchiques.
C'est le premier pas vers le cancer. 
Les radicaux libres sont impliqués dans le vieillissement accéléré des cellules et l'apparition de nombreuses maladies dites "dégénératives" : cancer, athérosclérose, dégénérescence cérébrale, maladies inflammatoires, cataracte, dégénérescence maculaire et de nombreuses pathologies aigues. 
Ils sont causés par toutes les actions impliquant l'oxygène : 
la respiration, la digestion ,ce qui implique un grand nombre de réactions de métabolisme ou de défense de l'organisme, mais également par l'exposition excessive au soleil, les radiations électromagnétique, la lumière, la pollution, les métaux lourds, l'abus d'alcool, le tabac.
Les radicaux libres sont inévitables, ils sont indissociables de la vie, et les dégâts qu'ils causent sont irréparables. Il est donc extrêmement important de se protéger constamment et le mieux possible contre ces particules agressives. 
Les plantes en particulier, qui existent sur notre planète depuis 4 milliards d'années, et ne peuvent se déplacer pour éviter les rayons du soleil, ont développé avec le temps des substances antioxydantes extrêmement efficaces, et cela principalement dans les régions où le soleil est très intense. Toutes ces substances, comme par exemple carotènoïdes, lutéine, zéaxantine, lycopène, acides phénoliques, flavonoïdes, tanins, sont surtout présents dans les colorants des végétaux et dans leur membrane extérieure (peau, pelure, etc.) qui regorge de substances protectrices. Consommons sans modération, d ‘autant plus que l'été nous apporte une grande variété de fruits et légumes riches en anti oxydants. Autres aliments riches en anti oxydants, les algues, la spiruline, le thé vert, les herbes aromatiques, l'ail, l'oignon 
La toute première démarche à faire consiste bien évidemment à privilégier la consommation intensive de ces légumes frais, fruits mûrs, et plantes aromatiques de qualité. 
On peut également faire une petite cure de compléments alimentaires riches en substances anti oxydantes, notamment des caroténoïdes afin de protéger sa peau et obtenir de belles couleurs tout en diminuant le temps d'exposition solaire. Les acides gras essentiels, quant à eux ne seront pas oubliés car eux aussi permettent de lutter contre les effets du vieillissement dû au soleil tout en assurant la souplesse de la peau, simplement en assaisonnant vos crudités avec des huiles de noix ou de colza ou encore le mélange quintu or de Vigean (oméga3) à alterner avec de l'huile d'olive (oméga9) On consommera également régulièrement des poissons dits gras pour leur richesse en oméga3. On peut également, pendant la saison estivale, faire une petite cure d'huile de bourrache en capsules.
Et on n'oubliera pas de s'hydrater régulièrement.

La protection des yeux au soleil

Tout comme notre peau, nos yeux méritent d'être protégés au soleil.

Sans protection quels sont les risques pour nos yeux ?

1, L'ophtalmie, en d'autres termes, un coup de soleil de l'œil, provoque une brûlure douloureuse telle la sensation d'avoir du sable dans les yeux, s'accompagnant de larmoiements avec quelquefois des troubles de la vision, voire des cécités temporaires (ophtalmie des neiges) L'ophtalmie se guérit généralement en quelques jours mais cette brûlure de la cornée peut entraîner des troubles sérieux surtout si la situation se répète.
Attention à la réverbération solaire dans l'eau, le sable, la neige. 
En cas d'ophtalmie, il est recommandé de consulter un ophtalmologiste, qui prodiguera les soins adéquats.

2, La cataracte, qui guette la personne âgée est une opacification du cristallin qui sans intervention chirurgicale peut mener à la cécité. Selon l'OMS, 20% des cataractes seraient liées aux expositions solaires non protégées. Sous l'effet de la lumière solaire, il y a formation de radicaux libres, grands responsables de l'opacification du cristallin.
Les signes de la cataracte sont une vision trouble, une plus grande sensibilité à la lumière, quelquefois une augmentation de la myopie ou une distorsion de la vision. Le risque de cataracte se trouve augmenté chez le diabétique, les grands myopes et les personnes sous stéroïdes.

3, La dégénérescence maculaire (DMLA) touche généralement les personnes de plus de 55 ans, population ayant subi une plus longue exposition au soleil, ce qui a pour effet d'endommager la rétine. On a noté des cas de dégénérescence maculaire chez des sujets ayant observé une éclipse solaire sans protection adéquate. De plus en vieillissant, nous subissons parfois des carences nutritionnelles ayant pour effet de réduire notre capacité à combattre les radicaux libres .D'autre part, chez la femme ménopausée, les changements hormonaux jouent un rôle dans le développement de certaines complications oculaires. Les yeux clairs sont souvent davantage fragiles que les yeux marrons. Des études ont démontré un lien entre le tabac et la complication oculaire liée à l'âge. Autres sujets à risque, les diabétiques. Les dommages aux vaisseaux sanguins causés par le diabète pourraient rendre les yeux des diabétiques plus vulnérables. Les personnes souffrant de diabète devraient surveiller de près tout changement de leur vision. Les problèmes cardio vasculaires, notamment l'hypertension artérielle ainsi que les troubles de la circulation, du fait de la mauvaise circulation au niveau oculaire, pourraient prédisposer à un risque accru de DMLA. Enfin, l'hérédité. La vulnérabilité à la DMLA pourrait être génétique. Si un membre de votre famille est atteint de ce problème, discutez-en avec votre ophtalmologiste.

Prévention

Il est indéniable qu'il faut absolument protéger ses yeux en portant des lunettes de soleil adéquates, estampillées CE catégorie de protection 3 ou encore mieux 4. Il convient de protéger la vue des enfants dès leur plus jeune âge, les yeux des enfants étant plus sensibles à la lumière que ceux des adultes. Chez le nourrisson, la pénétration des UV est presque totale. A bannir à tout prix les lunettes gadget qui n'offrent aucune protection.
Vous portez des lunettes de correction ? Votre opticien peut vous délivrer des solaires à vue.
Afin de renforcer une protection optimale, complétez le port des lunettes par celui de chapeaux à larges bord ou de casquettes à visière.

L'importance de la diététique dans la santé de vos yeux

Des études scientifiques ont démontré l'importance de la nutrition dans la santé oculaire, notamment la lutéine, les zéaxantine, les oméga3, la vitamine B2.

La lutéine est un pigment coloré concentré dans la rétine de l'œil, plus précisément dans la macula, une tache jaune d'environ 2 mn de diamètre qui doit sa couleur à la lutéine et à la zéaxanthine, caroténoïdes non synthétisées par l'homme, devant être apportées par l'alimentation. La lutine et la zéaxantine ont des propriétés antioxydantes en neutralisant les électrons libres susceptibles d'endommager la rétine. De plus, ils filtrent la lumière bleue qui agresse les photorécepteurs de l'œil. Selon les scientifiques ces deux actions contribueraient à prévenir la dégénérescence de la rétine.
La dégénérescence maculaire provoque une baisse progressive de l'acuité visuelle, une sensibilité anormale à la lumière, quelquefois une sensation de brouillard ou de voile devant les yeux.
La dégénérescence maculaire est la deuxième cause de cécité des personnes âgées après la cataracte à la différence près que la cataracte est réversible par une intervention chirurgicale alors qu'il n'existe, à ce jour aucun traitement efficace contre la DMLA .La prévention, ici revêt donc une importance toute particulière. 
Des études ont établi qu'une alimentation riche en lutéine et zéaxantine permet d'augmenter la densité du pigment maculaire.

Dans quels aliments trouver la lutéine ?
On trouve la lutéine dans tous les légumes verts, rouges et jaunes : épinards, blettes, choux, laitue, brocolis, petits pois, haricots, concombre, poivrons, tomates, courgettes....Les fruits les plus riches sont le kiwi, la pêche, la nectarine, le melon, l'abricot, la mangue, la papaye, la myrtille.
Les oléagineux sont très intéressants aussi : noix, amandes pistaches, noisettes...
Autre source non négligeable, un verre de jus de grenade par jour (en boutique bio).

Où trouver les oméga3 ?
Huile de noix, de colza, mélange Quintu Or de Philippe Vigean, (ne pas chauffer ces huiles, à consommer uniquement en assaisonnement.)
Les poissons gras tels que sardines, anchois, maquereaux, harengs, thon, saumon, (Préférer les petits poissons aux deux derniers davantage pollués par les métaux lourds).
Les noix, le pourpier, la mâche, les escargots, les laitages de brebis, de chèvre.

La vitamine B2 est intéressante pour prévenir la cataracte.
Où trouver la vitamine B2 ? 
Levure de bière, foie d'agneau, de volaille, de bœuf, de mouton, rognons, camembert, roquefort, amande, œuf, champignons, céréales complètes, brocoli, légumes à feuilles vertes.
Donc, encore une bonne raison pour faire la part belle aux fruits et légumes qui devraient couvrir les deux tiers de notre assiette. (Pour plus d'information se référer à mon livre L'art de manger sainement au XXIe siècle eds Grancher.)

On peut également, par exemple en été, lorsque la luminosité est forte, faire une cure de compléments alimentaires à base de lutéine et zéaxantine que vous vous procurerez en boutique bio, j'ai sélectionné deux produits sérieux, ayant fait la preuve de leur efficacité.

Le complexe vue optigem labo herbalgem
• Améliore la fonction oculaire
• Soulage la fatigue de l'œil
• Purifie le foie, organe lié à la fonction oculaire (voir LI de mars Le printemps selon la médecine chinoise.)
• Contribue à la bonne santé rétinienne
• Aide à préserver la structure oculaire.

Extrait synergique de deux extraits
Les jeunes pousses de genévrier sont avant tout un remède du foie, indiqué dans l'insuffisance hépatique. Les hépatites chroniques, les intoxications médicamenteuses, les allergies. Il agit en profondeur comme tonifiant général de l'organisme. L'extrait de genévrier contribue à éliminer l'acide urique, l'urée, le cholestérol, le sucre dans le sang.

Les jeunes pousses de myrtillier agissent au niveau oculaire de façon analogue aux fruits et aux feuilles. Les pilotes de guerre utilisant un extrait de myrtille pour améliorer leur vue nocturne, grâce à l'augmentation de la micro capillarité sanguine.

Et deux nutriments : 
La lutéine est un caroténoïde qui n'est pas produit par l'organisme mais doit être apporté par la consommation de légumes à feuilles ou sous forme de compléments alimentaires.. La lutéine se comporte comme un antioxydant au niveau de l'œil. Elle contribue à filtrer la lumière bleue qui cause des dommages à la macule, particulièrement riche en caroténoïdes. La prise de lutéine alimentaire augmente la densité pigmentaire de la macula et peut contribuer à limiter les atteintes de cette dernière La dégénérescence maculaire liée à l'âge représente une des causes mondiales les plus fréquentes de cécité, en dehors de la cataracte.
La silice organique est un composant de l'œil et un remède de fond de la sclérose de l'œil.

Lutein eyes laboratoire Solaray

Lutine et zéaxantine extraites de fleurs de calendula, feuilles d'épinards, romarin, poudre de myrtille, vitamine E, huile végétale et acide stéarique.
1 gélule par jour.

Et un collyre intéressant et 100% naturel
Optigem collyre de confort qui assure un soulagement rapide des yeux sensibles, secs ou fatigués. Il soulage vos yeux des effets néfastes du soleil, des écrans d'ordinateurs, de l'air conditionné et de l'air pollué (fumée, ...). Il lubrifie également les lentilles de contact. 
Cette eau ophtalmique, obtenue par dilution de la fleur de bleuet selon une formule ancienne, forme une couche protectrice à la surface de l'œil qui empêche le dessèchement et l'irritation oculaire.

Bel été à toutes et à tous

Retour