Eclairez votre hiver

Imprimer


L’hiver n’en finit pas, journées courtes,  grisaille, le manque d’ensoleillement se ressent sur votre humeur qui  se teinte de noir allant d’une baisse de forme à la dépression hivernale.

Comment expliquer la dépression saisonnière ?

Il s’agit d’un problème bien particulier à l’automne/hiver. Un état dépressif induit par le manque de lumière solaire. Celle-ci étant indispensable à la sécrétion de la mélatonine par l’épiphyse encore appelée glande pinéale se situant à la base du cerveau. De cette hormone, la mélatonine, dépend le rythme jour nuit et les variations de l’humeur. Chez les personnes sensibles, une période prolongée de manque de lumière entraîne un état véritablement dépressif. Le sommeil devient moins reposant, le réveil moins facile et souvent plus tardif, des difficultés de concentration surgissent avec une baisse des facultés intellectuelles. En même temps, on a tendance à se jeter sur les sucreries, sur le café voire chez certains l’alcool ou la cigarette. La tristesse se manifeste au fur et à mesure que les jours raccourcissent.

Que pouvons-nous faire pour pallier à la dépression saisonnière ?

Il est prouvé scientifiquement maintenant que le manque de lumière est sans aucun doute le facteur principal de ce mal être saisonnier, ensuite viennent souvent se rajouter des déficits en vitamine D, B6 et magnésium. Tout d’abord, et c’est une évidence, profitez de chaque rayon de soleil pour mettre le nez dehors. Des séances de luminothérapie ont été testées en clinique et se sont avérées  efficaces en cas  dépression saisonnière. La luminothérapie peut également aider à résoudre des problèmes de sommeil comme les difficultés d’endormissement. Actuellement des recherches sont menées concernant d’autres pathologies de l’humeur, voire la boulimie.

Comment se passe une séance de luminothérapie ?

Il s’agit d’une exposition du visage à une lumière de forte intensité et il semblerait que ce soit le meilleur traitement du blues hivernal. Généralement nos ampoules électriques n’excèdent pas les 300 lux (mesure de la lumière) on est donc bien loin du minimum requis qui est de 2500 lux (une journée d’été bien ensoleillée). Depuis quelques années, il n’est plus indispensable de se rendre en clinique pour s’adonner à une séance de luminothérapie puisque l’on peut trouver ces lampes spécifiques dans le commerce (magasin d’électroménager)

Il existe des lampes à lumière blanche ou à lumière bleue. Je recommande la lumière blanche, plus naturelle. Celle-ci convient mieux au quotidien pour gagner en pep’s à raison de 30 mn le matin, vous pouvez éventuellement ajouter 1/4h en début d’après-midi. Le mieux serait de placer la lampe de côté  plutôt  que de front. Si vous ne voulez pas rester inactif face à votre lampe, vous pouvez profiter de la séance pour lire, répondre à votre courrier, coudre, tricoter, bricoler…

Si vous souffrez de problèmes oculaires, demandez conseil à votre ophtalmologiste avant d’investir dans une lampe de ce type.

Comment bien choisir sa lampe de luminothérapie ?

Tout d’abord, afin de respecter certaines normes de sécurité sanitaire, il faut  que votre lampe soit estampillée CE. Il est important aussi qu’elle soit équipée d’un variateur de lumière car 10 000 lux d’emblée, peuvent s’avérer difficile pour certaines personnes qui pourraient avoir la migraine.

A ces séances de luminothérapie, vous pouvez ajouter 30mn de port de lunettes de couleur jaune (comme les lunettes anti brouillard) les filtres jaunes ensoleillent le plus morose des paysage. Un spot de lumière infrarouge dans la salle de bain, pendant la toilette matinale, booste le moral. On peut en trouver à moindre prix dans les coopératives agricoles (les éleveurs les utilisent pour éclore les œufs contenant de poussins.)

Enfin, une supplémentation en vitamine D3, magnésium, vitamine B6, voire millepertuis associés aux séances de luminothérapie,  contribueront à vous ramener le sourire assez rapidement.

Pour vous accompagner dans votre démarche de santé, Christiane Barbiche, éducatrice de santé, praticien naturopathe, vous reçoit en cabinet.
Consultations sur rendez-vous au 03 87 97 95 48.
Retour