Manque de lumière et dépression saisonnière

Imprimer


Un hiver qui n'en finit pas, un ciel gris, un soleil qui se fait rare, perte d'énergie, fatigue intense, envie d'aliments sucrés, humeur tristounette, plus goût à rien...et si c'était une dépression saisonnière ?

La dépression saisonnière est une période de dépression qui s'installe au début de l'hiver, parfois déjà en automne et peut durer jusqu'au printemps. 
La diminution et l'intensité de la lumière joue certainement un rôle prépondérant dans cette forme de dépression hivernale. Ce sont principalement les femmes qui sont touchées par ce syndrome. Dans les pays nordiques, jusqu'à 10% de la population souffrirait de dépression saisonnière, engendrée par une baisse de la sérotonine, hormone stimulée par la lumière du jour. Cette sérotonine régularise l'humeur et gouverne la production de mélatonine responsable des cycles éveil / sommeil.

Comment venir à bout de cette dépression saisonnière ?

Tout d'abord, s'exposer chaque fois que possible à la lumière du jour en faisant de longues balades au grand air, si possible en forêt, en respirant amplement.
Investir dans un appareil de luminothérapie de 10 000 lux et s'exposer tous les jours du début de l'automne jusqu'au printemps à cette lumière blanche pendant environ 30mn. On peut en profiter pour lire, bricoler, tricoter....du moment que le visage reste baigné de lumière. Par contre la luminothérapie est déconseillée aux personnes souffrant de dégénérescence maculaire.
Intéressant aussi, un réveil simulateur d'aube pour se réveiller naturellement le matin comme sous l'effet de la levée du jour, progressivement en 30mn. Ces réveils peuvent avoir une fonction coucher de soleil favorisant l'endormissement.

Du côté des compléments alimentaires et des plantes, une cure d'oméga3, de millepertuis ou de griffonia peut s'avérer bénéfique en complément de la luminothérapie. (Ces cures sont à déterminer de façon ciblée avec votre thérapeute.) On ne négligera pas l'alimentation qui doit être la plus équilibrée possible, ni l'aromathérapie par diffusion d'huiles essentielles du bonheur telles l'orange, la mandarine, la bergamote, le pamplemousse, la verveine des Indes....
Des séances régulières de Bol d'Air Jacquier peuvent aussi aider à réguler l'humeur, en améliorant l'oxygénation cellulaire.

En ce mois de février, nous célébrons la chandeleur, fête liée à la lumière, les jours rallongent
La tradition veut que l'on fasse sauter les crêpes à la chandeleur Ce disque doré rappelle lui aussi le soleil, dont le retour commençait enfin à se préciser pour les peuplades du Nord de l'Europe et pour les Celtes.

Christiane Barbiche

Retour