Se protéger du froid

Imprimer


Chronique du 10 janvier 2013 sur Radio mélodie

Janvier, nous sommes au cœur de l’hiver avec son cortège de frimas, chutes de neige, verglas et bise glaciale. Pour résister au froid et garder le sourire malgré le givre, il existe une parade  que nos grands-mères connaissaient déjà et qui reste toujours d’actualité.

Lorsque vous sortez, habillez vous chaudement  en n’oubliant pas bonnet, gants et écharpe.
Par une tête non couverte, s’échappe jusqu'à 30% de la chaleur corporelle.

Par grand froid, un cache-nez vous évitera la sensation de brûler vos poumons à chaque fois que vous respirez l’air glacial. Pour vous habiller, la technique de l’oignon a du bon. Portez près du corps, un maillot de corps dans une matière naturelle respirante évacuant bien la transpiration, puis un pull ou un sweet en polaire, éventuellement, un gilet puis votre veste ou manteau. Par grand froid, un grand châle en laine recouvrant les épaules pardessus le manteau fait beaucoup de bien car nous avons tendance à nous crisper lorsque nous avons froid. Il en résulte des tensions douloureuses au niveau des épaules et du dos, tensions qui pourraient être évitées par le simple fait de s’habiller chaudement avant de mettre le nez dehors, même pour quelques minutes On peut se refroidir en allant à la boîte aux lettres, même si cela n’excède pas une minute.

Gardez vos pieds au chaud et au sec. Les pieds sont  avec la tête et les mains, la troisième zone sensible, entraînant rapidement un refroidissement général du corps et l’onglée que se soit aux mains ou aux pieds fait très mal. Les alpinistes le savent bien, le pied est une des premières parties du corps à geler en cas d’immobilisation. Donc chaussures et bottes fourrées, isolant bien du froid et de l’humidité. Portez des chaussettes de laine ou de coton rouges de préférence, il s’agit d’une couleur qui garde bien la chaleur corporelle.

Pour nos amis sportifs, sachez qu’en période hivernale, l’échauffement est encore plus important que d’habitude. Un démarrage en douceur est recommandé afin d’éviter les claquages musculaires.

Pour les moins sportifs, n’attendez pas le dégel pour bouger. Sortez tous les jours, sauf si le sol est vraiment verglacé, ce n’est pas le moment de risquer de vous casser le col du fémur !

 Afin de résister au froid, couvrez vous suffisamment et faîtes de l’exercice en douceur, la marche reste l’exercice physique idéal dans ce contexte de froidure.

Un bain chaud, sauna, hammam, font le plus grand bien en cette période de l’année.

C’est le moment également de vous  offrir un bon massage aux huiles essentielles.

La diététique de l’hiver

A vous les bonnes potées, les soupes. Mangez équilibré en forçant sur les légumes,  les céréales, les pâtes,  les légumes secs, les fruits secs et les oléagineux, en fin de matinée et d’après midi des fruits frais. 

Hydratez-vous, on n’y songe souvent pas assez.  L’hiver nous déshydrate aussi. L’air des appartements est généralement sec, nous avons tendance à trop chauffer. Munissez vos radiateurs  de saturateurs ou poser des soucoupes d’eau sur vos appareils de chauffage. Et surtout buvez fréquemment  de l’eau, du thé,  des infusions.

Attention, contrairement aux idées reçues l’alcool ne réchauffe pas, bien au contraire ! S’il semble réchauffer momentanément, l’alcool entraîne une vasoconstriction des vaisseaux sanguins  freinant la circulation sanguine nuisible au maintient de la température corporelle.

Retour